Aller le contenu

La Dame à l’ombrelle

La Dame à l'ombrelle

Ne laissez personne décider pour vous.

Féminisme et amour saphique dans un roman de fantasy aux allures de Belle Époque.

Alors que le monde de Syranis est en proie à une terrible guerre des sectes, Éléanore est totalement désespérée d’apprendre que ses parents veulent la marier à un prêtre méprisable qui sert une terrible déesse.

Une mystérieuse et envoûtante inconnue à l’ombrelle, qui la fascine depuis des mois, lui offre son aide. Mais Éléanore osera-t-elle désobéir pour s’assumer enfin telle qu’elle est ?

Cette intrigue dévoile une page cruciale de l’histoire du dieu-monde, à une époque où les femmes n’avaient pas droit à la liberté.

Nombre de pages

172

Numéro ISBN

978-17-95127-15-8

Prix (broché)

12 €

Prix (numérique)

2,99 €

Lire gratuitement les premières pages

Au sujet de La Dame à l'ombrelle

Il s'agit d'une préquelle (pour les non-initiés, une préquelle est le contraire d'une suite), à la trilogie "Sous les cieux de Syranis. Son intrigue se déroule pendant une période historique charnière : La Guerre des sectes. Pour ceux d'entre vous qui ont déjà lu la trilogie, vous y retrouverez des personnages connus. C'est l'occasion de découvrir une part de leur passé, qui n'est que rapidement évoqué dans la trilogie.

Pourquoi une préquelle ?

Ce qui m'a motivé pour écrire cette histoire, c'est non seulement le désir d'approfondir mon univers, mais aussi de prendre le contre-pied de ce que j'ai écrit avant. Si dans Sous les cieux de Syranis, les intrigues tournaient autour de personnages masculins, j'ai voulu rétablir l'équilibre en proposant une histoire ayant pour thème non seulement un amour saphique, mais surtout l'émancipation d'une femme qui refuse de se laisser dicter sa conduite par des normes sociales archaïques fondamentalement injustes. La Dame à 'ombrelle est résolument antisexiste.

Si l'histoire précède celle de Sous les cieux de Syranis, elle peut se lire indépendamment. C'est une histoire en un seul tome. Il s'agit d'un roman court (172 pages), qui peut permettre de découvrir mon monde et ma plume, sans "se risquer" à une lecture plus longue.

Pourquoi un amour saphique ?

Pour changer ! Pourquoi proposer toujours des romances hétérosexuelles au sein de nos romans, alors que tant de personnes (toutes orientations confondues) aiment aussi lire autre chose ? Et quitte à écrire un roman féministe, autant montrer des personnages féminins qui n'ont pas besoin d'homme ! Trop d'héroïnes perdent leur intérêt en développant une dépendance affective navrante envers un homme (souvent à l'égo surdimensionné, d'ailleurs) !

En m'intéressant un peu au sujet, j'ai remarqué que les histoires d'amour non hétérosexuelles dans la fiction apparaissent trop souvent sous deux formes : la romance et l'érotisme. J'ai voulu sortir de ce carcan :

  • en utilisant une romance F/F (femme/femme) comme simple levier d'une intrigue ;
  • en ne plaçant aucune scène de sexe. Voyeurs, s'abstenir !

Tout comme une personne ne peut être réduite à sa sexualité, le roman La Dame à l'ombrelle ne peut pas être réduit au qualificatif de "roman lesbien". Ce n'est qu'un des nombreux aspects de l'histoire.

%d blogueurs aiment cette page :