Aller le contenu

Docteur cheval

Docteur cheval

Besoin de prendre de la hauteur ? Montez à cheval !

Lui, c'est Dragon noir, un frison de centre équestre qui aimerait ne pas passer sa vie à tourner en rond dans un manège.

Elle, c'est Adèle, une étudiante en plein burn-out qui a sérieusement besoin de changer d'air.

Entre eux, ce sera le coup de foudre. Une véritable révélation qui va changer leur vie, et les amener à changer celles des autres, grâce aux bienfaits de l'équithérapie.

 

Une nouvelle positive, par l'autrice de "Patte blanche", qui est un éloge de l'empathie et de la réalisation de soi.

Nombre de pages

26

Numéro ISBN

979-8676865405

Prix (broché)

5 €

Prix (numérique)

0,99 €

De quoi parle "Docteur cheval" ?

  • D'équithérapie (ou hippothérapie ) ! Une méthode de soin encore trop méconnue (même mon correcteur orthographique ne la connait pas !), qui a pourtant fait ses preuves notamment dans les domaines du handicap, des troubles et maladies psychiques, ou encore de l'autisme. Bien sûr, il ne s'agit que d'une nouvelle, qui ne traite pas le sujet en profondeur, mais qui pourra peut-être, je l'espère, inciter des lecteurs à s'y intéresser. Ce qui m'a donné envie d'écrire sur le sujet, c'est non seulement ma passion pour les chevaux (et oui, je n'aime pas que les chats ! ;), mais c'est aussi le fait de voir à quel point ces animaux doués d'une empathie si remarquable qu'ils peuvent aider les membres d'une autre espèce que la leur. C'est exactement ce dont je veux parler dans la collection Animalia : des histoires d'amitiés entre espèces, pour lutter, à mon niveau, contre l'absurdité de la pensée spéciste.
  • De la souffrance que génère notre société qui broie les individus, les force à se presser, et les pousse à bout. Ici, c'est une étudiante qui souffre d'un burn-out, ou épuisement professionnel. Le cheval, lui, n'est pas pressé. C'est un animal tranquille. Les animaux nous réapprennent l'essentiel. Vivre, ce n'est pas passer son temps à courir. C'est aussi profiter des choses simples. Lorsque j'ai rédigé cette nouvelle, il n'était pas encore question de confinement, mais quand je vois toutes ces personnes à travers le monde qui sont obligées de cesser de travailler, je me dis que pour certaines, cette pause forcée va être salutaire. Je n'aime pas parler de moi, mais je vous dirais juste que j'ai moi-même vécu un burn-out. J'ai été obligée de prendre le temps de vivre, et ça m'a sauvée. C'est comme ça que je me suis tournée vers ce qui comptait le plus pour moi : l'écriture. Voilà pourquoi je tenais à vous proposer cette petite escapade à dos de cheval.

Lire gratuitement les premières pages

%d blogueurs aiment cette page :